www.paillardes.com

Recherche :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le traitement de l'Ouïe

Villé - C.Baron- 1907



Extraits MP3:


Charlotte Gaudet




J'suis une doctoresse sans pareil
Et messieurs sans vous faire souffrir
Si vous êtes un peu dur d'oreille
Moi je me targue de vous guérir
Venez donc chez moi rue de Sienne
M'rendre visite une après-midi
Sur une petite porte qu'est la mienne
Vous lirez "Maladie de l'ouïe"
Sur une petite porte qu'est la mienne
Vous lirez "Maladie de l'ouïe"

Hier je vois v'nir un jeune homme
Je lui demande " - Quel est votre cas ? "
" - J'suis à plaindre en somme
Quand on me parle, je n'entends pas
J'ai l'oreille très dure, pas de veine
Je ne sais pas d'où ça peut provenir
Chère madame enfin ça me gêne
C'est étonnant je n'peux pas ouïr
Chère madame enfin ça me gêne
C'est étonnant je n'peux pas ouïr

Je le fais asseoir sur une chaise
Lui disant " - Fallait v'nir plus tôt"
Une fois installé bien à l'aise
Je lui prends l'oreille aussitôt
Puis en le soignant avec science
Je lui dit pour le réjouir :
" - Monsieur prenez un peu d'patience
Dans 5 minutes vous allez ouïr
Monsieur prenez un peu de patience
Dans 5 minutes vous allez ouïr

Avec une adresse étonnante
Je m'y prenais si savamment
Que ma foi, séance tenante
Il était guéri complètement
Il s'écria " - Chère doctoresse
Ça y est !  J'entends aussi bien que vous ! "
J'répondis fière de mon adresse
" - Comme vous avez oui, c'est cent sous
J'répondis fière de mon adresse
" - Comme vous avez ouï, c'est cent sous


 

























Cette chanson existe sur les CD suivants :

Les chansons grivoises 1900-1920.


69 Chansons érotiques.

..
.
Pied de page